La dernière de sa cinquantaine de sélections remonte au match amical contre la Croatie, à la veille de de la Coupe du monde 2018 où, resté sur le banc, il n’avait finalement pas eu l’occasion de fouler la pelouse. Une éternité pour celui qui, de sa première cape, le 8 septembre 2012 à l’aventure russe, avait été un leader régulier de la Tanière, toujours prêt au combat.Désormais départi de ses douleurs récurrentes au genou qui l’ont privé de signer en Angleterre, le voilà dans l’incertitude d’un championnat qatari loin des standards habituels du sélectionneur national, Aliou Cissé.L’international sénégalais, qui évolue désormais à Sailiya SC, au Qatar, a fait le déplacement dans les locaux du groupe Emedia Invest, à l’immeuble Belly Bousso, sis au Point E, pour une visite de courtoisie au terme de laquelle, Kara Mbodji a accordé une interview à BNF.

L’occasion pour le défenseur central sénégalais de lever les doutes sur son état de forme, de revenir sur l’évolution de sa carrière, ses choix de s’exiler au Qatar, sa forme du moment mais également ses ambitions de réintégrer la sélection nationale, pour… aller chercher la CAN 2022 au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *