Affaire Fatoumata Moctar Ndiaye : “L’assassinat de ma mère a été commandité”

L’assassinat de la présidente départementale des femmes de l’Apr était prémédité. La révélation est de Adama Ba, fils de la défunte, également attaqué par le présumé meurtrier au cours de la boucherie.

Fatoumata Moctar Ndiaye a été retrouvée égorgée à son domicile le 19 novembre 2016. Son chauffeur, Samba Sow, a été désigné comme le présumé coupable. Selon les premières conclusions de l’enquête, le mobile du crime était financier.

Dans une interview avec L’Observateur, Adama Ba dévoile le supposé vrai mobile du crime.

“Je persiste et signe que le mobile de l’assassinat de ma mère n’est ni d’ordre financier ni mystique, c’est un meurtre qui a été commandité par des personnes qui n’ont jamais cessé de lorgner son poste de présidente départementale des femmes de l’Alliance pour la République (Apr). Elle lui enviaient ce poste qui n’est pas si prestigieux que cela”, confie le jeune homme, 30 ans, et qui garde encore les stigmates de sa coupure à la gorge.

“La thèse du complot est d’autant plus fondée que le présumé meurtrier a produit un message vocal authentique dans lequel il déclare avoir agi pour le compte de quelqu’un , membre de l’Apr connu de tous. Je ne vois pas pourquoi Samba Sow accuserait ces personnes gratuitement”, ajoute Adama Ba. Qui se demande encore “pourquoi la justice s’est empressé de vider l’affaire sans explorer la piste d’un crime commandité”.

“Le présumé meurtrier de ma mère n’est pas un déficient mental pour se réveiller un beau jour et accuser quelqu’un”, avance-t-il. Sans la nommer, le fils de Fatoumata Moctar Ndiaye souligne avoir “été témoin d’agissements suspects de cette personne incriminée par Samba Sow”.
Auteur: SenewebNews – Seneweb.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *