ASSANE DIOUF EXPULSÉ DES USA VERS DAKAR

Assane-Diouf-UNE

Selon nos informations, le Bureau national d’interpol sis à la Rue Carde a demandé à Interpol Washington le rapatriement au Sénégal de Assane Diouf par message en date du 21 août 2017.

L’insulteur public Assane Diouf a-t-il été signalé aux autorités américaines par le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo ? Ou bien par Babacar Diagne, ambassadeur du Sénégal à Washington ? Voilà deux des théories qui circulent depuis que le bonhomme a été arrêté par les services de l’immigration américaine et placé en détention provisoire.

En vérité, le seul acte posé jusque-là depuis Dakar a eu lieu le 21 août dernier, donc bien après l’arrestation de Assane Diouf. Libération a appris de sources autorisées que le 21 août, le Bureau national d’Interpol sis à la Rue Carde a adressé un message flash au Bureau d’Interpol de Washington.

Dans la missive, Interpol Dakar informe Washington avoir appris que le citoyen sénégalais Assane Diouf était interpellé par les services de l’immigration américaine et détenu à Chicago. Aussi, Interpol Dakar révèle que Assane Diouf fait l’objet d’une enquête criminelle au Sénégal après avoir appelé dans une vidéo à soutenir la cause de l’Imam Alioune Ndao détenu pour des faits de terrorisme avant d’annoncer la mobilisation de fonds pour les mettre à sa disposition.

De ce fait, Interpol Dakar précise avoir ouvert une enquête pour des faits d’apologie du terrorisme et demande à Washington de faire rapatrier Assane Diouf au Sénégal comme l’exige la coopération policière

Dans tous les cas, la lettre de Interpol Dakar semble avoir déjà fait son effet puisque tous les comptes, campagnes de levée de fonds… au nom de Assane Diouf ont été gelés.

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *