France
AUDIOS & VIDÉOS,
29/08/2020 07:23

COLÈRE DANS LES RANGS DE LA POLICE : LES PROPOSITIONS APAISANTES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE

La Direction générale de la Police nationale a annoncé des solutions en faveur des agents de police des 33e, 34e, 35e et 36e promotions qui ont vu leurs cadets de la 37e les dépasser de grade. Selon Enquête, une réparation du préjudice sera faite pour tous les agents concernés. D’après le journal, pour les quatre promotions qui râlent, une solution sera trouvée et pour la 37e promotion, ils vont garder leurs grades avec un échelon.

Les hautes autorités de la police nationale, sur ordre du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, ont promis que cette décision sera applicable au plus tard dans une semaine. Les mêmes sources interrogées par le journal indiquent qu’après le travail des experts, le dossier sera transmis au ministre de l’Intérieur qui va le déposer, à son tour, entre les mains de ses collègues en charge du Budget et des Finances.

« Le ministre a donné des instructions fermes, dans ce sens, pour que, dans les plus brefs délais, nous puissions porter le grade de brigadier avec deux échelons. Ceci nous permettra d’avancer d’un grade par rapport à la 37e promo. Voilà ce qui a été décidé à ce stade. Nous restons à l’écoute par rapport à l’applicabilité », renseignent les mêmes sources.

Le problème qui est à l’origine de ce malaise remonte à 2009, avec le décret d’application de la loi 2009-18 portant statut du personnel de police dans le cadre du nouveau code de la police nationale. En cause, l’article 91 prévoit les conditions de reclassement des anciens gardiens de poste dans le corps de la police.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *