Nigéria : une rapatriée raconte le calvaire vécu dans le désert

REERERE

Patience Ubosa, une nigériane, rapatriée de la Libye a révélé comment elle et ses compagnons de route ont bu du carburant dans le désert alors qu’ils étaient à la quête de «pâturages verts» en Europe, rapporte Daily Trust.

Âgée de 21 ans, Patience Ubosa faisait partie de 161 migrants en détresse qui ont été rapatriés au Nigéria avec l’aide de l’Union européenne et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Ces migrants ont été reçus par Suleiman Yakubu, coordinateur de zone, région sud-ouest, de l’Agence nationale de gestion des situations d’urgence au Nigéria (NEMA). Retraçant leur calvaire, Ubosa qui a grandi à Benin-City, dans l’Etat d’Edo, a révélé que le chauffeur du véhicule leur avait donné du carburant pour boire quand ils avaient soif. Elle a également révélé comment les voyageurs s’étaient précipités vers un cours d’eau qu’ils avaient trouvés pour étancher leur soif, quand ils ont découvert des corps en état de décomposition dans ce cours d’eau.

Ubosa a déclaré que même si elle et son groupe sont finalement arrivés en Libye, ils n’ont pas réussi à traverser la Méditerranée pour se rendre en Europe. Le gouvernement fédéral et les gouvernements d’Etat du Nigéria ont promis de leur venir en aide pour qu’ils puissent se remettre sur pieds.

Afrikmag

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *