France
AUDIOS & VIDÉOS,
08/06/2020 08:19

Diomaye Faye propose l’implication du pouvoir religieux pour le règlement des conflits.

Le vingt huitième numéro de la chronique hebdomadaire de Bassirou Diomaye Faye est dominé essentiellement par les émeutes contre le couvre-feu dû au covid-19 ayant secoué le pays ces derniers jours. Selon Diomaye, cette colère sociale était prémonitoire comme l’ attestent les chroniques n°24 et 25. Malheureusement les alertes lancées n’ont pas hélas évité une gestion cahoteuse et solitaire de la crise sanitaire, marquée aujourd’hui par le manque de transparence de concertation et de défiance notoire de la puissance publique.
Ainsi, rappelant l’importance de l’influence du milieu religieux dans pareilles circonstances ainsi que la vision du parti quant aux rapports sains entre pouvoirs politique et religieux, Diomaye considère que l’institutionnalisation des relations entre l’État et les différentes obédiences religieuses, à travers un Conseil National des Cultes, s’avèrerait judicieuse pour une gestion optimale des crises sociales.
Face à l’affaissement de l’État, il invite en outre les forces de l’ordre au sens de la responsabilité républicaine dans l’exercice de leur noble mission de maintien et de sauvegarde de l’ordre public.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *