Drame du stade Demba Diop : les 10 jeunes de Ouakam vers une Chambre criminelle

stade
Les dix 10 jeunes d’Ouakam arrêtés pour leur implication présumée dans la bousculade meurtrière survenue le 15 juillet au Demba Diop, ont fait l’objet d’un retour de parquet.

Ils seront présentés ce jeudi, au Procureur de la République qui va probablement saisir un juge d’instruction pour l’ouverture d’une information judiciaire. D’après “L’Observateur” qui cite des sources proches du dossier, un mandat de dépôt contre tous et des faits criminels à savoir les crimes de meurtre et coups mortels seront retenus par le maître des poursuites.

Et, si le juge d’instruction instruit dans le sens voulu par le procureur de la République, les accusés comparaitront devant une Chambre criminelle. Devant cette juridiction, ils risquent (s’ils sont coupables), des peines comprises entre 10 et les travaux forcés à perpétuité.

Pour rappel, l’US Ouakam a été considérée comme «responsable » de la tragédie du 15 juillet dernier au stade Demba Diop, lors de la finale de la Coupe de la Ligue. Selon le bilan officiel, il y a eu huit morts et 303 blessés du côté des supporteurs de Mbour.

Après cette tragédie, la Commission de discipline de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) avait sanctionné l’USO. En plus de la finale de la Coupe de la Ligue perdue, le club est suspendu pour une période de 7 ans (toutes compétitions confondues), rétrogradé en Ligue régionale et doit payer 10 millions de francs Cfa d’amende.

L’Observateur

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *