Elle lacère le visage de sa tante avec une lame : L’élève en classe de seconde prend 3 mois ferme

hyrgrf

Bineta Sèye Mboup attraite devant la barre des flagrants délits pour les infractions de coups et blessures volontaires ayant entrainé une incapacité temporaire de travail de 21 jours et de menaces de mort au préjudice de Ndèye Tabaski, va passer 3 longs mois en prison.  Le parquet avait requis la peine de 6 mois ferme.
La plaignante Ndèye Tabaski Mboup et la prévenue Bineta Sèye  partagent toutes la même maison à la Médina rue 23.
Les relations entre les deux femmes étaient très tendues. Et les choses ont dégénéré le jour où la tante a pris une domestique à son service puisque Ndèye Tabaski, n’appréciait pas la relation que sa bonne avait avec sa nièce.
Dans la journée du 1er octobre 2017, vers les coups de 14 heures alors que la mise en cause préparait le déjeuner dans la cuisine, la dame Ndèye Tabaski lui a ordonné de ne plus parler à sa bonne.
Après des échanges aigres doux, elles finiront par en découdre. C’est finalement Ismaila, le père de l’inculpée qui est intervenu pour les séparer. Très en colère, la jeune file en classe de seconde, établit un plan de vengeance.
Le même soir, vers les coups de 18 heures, elle est allée se procurer 2 lames de rasoir pour lacérer tout le visage de la dame qu’elle a surprise.
Déférée au parquet pour coups et blessures volontaires et menaces de mort, la prévenue a reconnu les faits à l’enquête préliminaire soutenant qu’elle était sous le coup de la colère. Me Abdoulaye Seck de la défense a demandé une application bienveillante de la loi pour sa cliente Bineta Sèye Mboup tout en sollicitant la relaxe sur le délit de menace de mort qui n’est pas avéré, a dit la robe noire. Au délibéré, elle est relaxée de ladite infraction et déclarée coupable de coups et blessures volontaires avec une peine de prison de 3 mois ferme.

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *