Guerre du Golfe 1 : L’affaire des Jambars, un «faux débat» pour le Ps

Le porte-parole adjoint du Parti socialiste (Ps), Me Moussa Bocar Thiam, est monté au créneau après les graves accusations de Jamra contre le régime socialiste sur les fonds alloués aux familles des 93 soldats décédés et aux rescapés de la Première guerre du Golfe. Il dément tout détournement de l’argent destiné à l’indemnisation de ces familles.

«Nous sommes au Sénégal, dans un État de droit. Les victimes durant les guerres, les missions militaires du Sénégal, ont des possibilités de faire réparer leur préjudice, indique-t-il d’emblée au micro de la Rfm. Donc, je ne comprends pas que 27 ans après qu’on dise qu’ils ont été mal rémunérés. C’est un non-sens.»

Me Thiam rappelle que «l’État du Sénégal, c’est une continuité». «Ce n’est pas une question de personne, martèle-t-il. Il n’est pas question d’Abdou Diouf, du général Tavarez, de Wade ou du président Macky Sall. C’est l’État sénégalais. Nous avons des règles qui nous permettent de pouvoir réparer tout préjudice. C’est un débat qui n’a aucun sens.»

Le porte-parole adjoint du Ps ajoute : «Que l’Arabie saoudite ou les Nations unies versent des sommes, importe peu dans cette affaire. Le plus important, c’est que les Sénégalais qui ont été victimes puissent être réparés à juste titre. Les transactions avec l’Arabie saoudite dans le cadre de réparations militaires, c’est des choses complexes.»

Dans tous les cas, souligne l’avocat, «toutes les sommes versées par le Trésor public sont inscrits dans le budget; donc tout est transparent, tout est clair».

 

Auteur: Dié BA – Seneweb.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *