Khalifa Sall au juge Lamotte#«Ce procès est politique, libérez mes co-détenus et jugez moi seul»

«Ce lundi 5 février 2018, le procès de Khalifa Sall et Cie est jugé au fond. Ce qui motivé le maire de Dakar de demander la parole.

A la barre à haute voix Khalifa Sall a dit au juge Malick Lamotte : «Monsieur le président, depuis 11 mois, le pays est tenu en haleine, à cause de la situation que nous vivons aujourd’hui, pour des faits présumés graves. Ce qui m’amène à m’adresser à vous et à l’opinion».

Il continue «Monsieur le président, ce procès est fondamentalement politique. Libérez tous ceux qui sont avec moi en prison. Leur seul tort c’est d’être mes collaborateurs, libérez les tous et juger moi seul. J’ai accepté de venir me défendre pour l’honneur de la municipalité. En 1996, quand nous faisons voter la deuxième phase de la décentralisation, c’est pour que la gestion de l’Etat soit mieux organisée. Nous avons décidé de consolider la démocratie, rendre plus efficace la gestion de ce pays».

Dans sa réponse, le juge signifia à Khalifa Sall, que «le tribunal est saisi pour juger des faits et tous ceux qui sont là, seront également jugés sans différenciation aucune est que nous ne juger pas des faits politiques, mais, des faits précis».

Sekou Dianko DIATTA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *