Rumeur : Khalifa Sall claque la porte de Mànkoo

Front-Mankoo-Wattu-Senegaal

Khalifa Sall a claqué la porte de Mànkoo Taxawu Senegaal. Cette coalition, montée en vue des législatives, regroupe des partis comme le Pds, le Grand Parti, Rewmi, Bokk Gis Gis, Bës du niak, Fsdbj, notamment. Selon nos informations, le maire de Dakar va monter sa propre coalition avec d’autres partis pour aller aux législatives. Ses partisans devraient tenir bientôt une conférence pour annoncer le divorce.

Celui-ci était prévisible. Initiative 2017, regroupant des proches de Khalifa Sall, voulait voir leur champion diriger la liste nationale de Mànkoo. Ce que n’entendait pas cautionner le Pds qui, se considérant comme tête de file de l’opposition, réclamait cette position pour son coordonnateur, Oumar Sarr.

Pour parer à toutes les éventualités et, sans doute, surtout afficher sa détermination à imposer son point de vue, Initiative 2017 avait déposé sa caution pour partir aux législatives avec Khalifa Sall comme tête de liste. Les proches du maire de Dakar se disaient prêts à retirer la caution si le Pds acceptait de lâcher du lest. Visiblement, les libéraux ont campé sur leur position.

Idrissa Seck et Malick Gakou, qui jouaient aux médiateurs, tentant de rapprocher les positions, n’ont pas été écoutés.

Autre point de divergence entre les proches de Khalifa Sall et Mànkoo, la direction de la liste départementale de Dakar. Le maire de Mermoz-Sacré Cœur, Barthélémy Dias, proche du maire de Dakar, se dispute la position avec le leader de Bokk Gis Gis, Pape Diop.

En détention à Rebeuss, dans le cadre de l’affaire de la Caisse d’avance de sa mairie, Khalifa Sall est loin de ces manœuvres et luttes de positionnement dans les rangs de l’opposition. Mais nos sources assurent qu’il “contrôle la situation”.

Source Seneweb

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *