Le Québec en état de choc: attentat terroriste dans une mosquée de Québec

Quebec

Le Service de police de la Ville de Montréal et la Gendarmerie royale du Canada travaillent aussi avec le SPVQ et la SQ afin d’éclaircir les circonstances de cet attentat, rapidement qualifié de terroriste par le gouvernement.

« À la suite de cet acte terroriste, j’ai demandé à l’Assemblée nationale de mettre en berne notre drapeau du Québec », a ainsi annoncé sur Twitter le premier ministre Philippe Couillard.

« On a l’impression de rêver, Québec est en deuil, cette magnifique ville… Cette magnifique Capitale-Nationale vient de vivre un deuil sans nom », a déclaré le maire de Québec, Régis Labeaume, la voix brisée par l’émotion. « Aucun humain ne devrait payer de sa vie par le fait de sa race, de sa couleur, de son orientation sexuelle ou de sa croyance religieuse. »

Comme Philippe Couillard, il a lancé un message de solidarité, d’amour et d’ouverture. « Je veux exprimer ma révolte devant ce geste crapuleux. Je veux dire aux membres de la communauté musulmane, […] qu’ils peuvent compter sur notre soutien. Et surtout, je veux dire que nous les aimons. »

Coups de feu

Le président de la mosquée, Mohamed Yangui, a indiqué que la prière du soir attire 60 à 100 personnes tous les soirs. « On m’a dit qu’il y avait eu une fusillade et puis que la personne a réussi à recharger son arme trois fois […] », a-t-il déclaré, en citant les informations que lui ont rapportées ses amis. « On m’a dit qu’il était au rez-de-chaussée et qu’il a réussi à monter au premier étage. » Tôt lundi matin, les autorités n’avaient toujours pas confirmé ce scénario.

Mohamed Yangui s’est aussi désolé d’être témoin d’un événement motivé par la haine. « C’est un geste barbare. […] Ce sont des gestes isolés, ça ne reflète pas la société québécoise », a-t-il affirmé.

Le Centre culturel islamique de Québec a été la cible d’un geste haineux au mois de juin dernier, quand une tête de porc y avait été déposée en pleine nuit. La tête de l’animal, dont la viande est interdite de consommation par le Coran, avait été placée dans un emballage cadeau transparent accompagné d’une note sur laquelle il était inscrit « Bonne [sic] appétit ».

La mosquée faisait l’objet de surveillance régulière de la part des policiers du SPVQ. Elle s’était aussi équipée de caméras de surveillance.

Diverses vigies de solidarité, notamment à Montréal, à Québec et à Saguenay, sont organisées pour ce lundi soir. À Montréal, le service de police a prévu une rencontre avec les leaders de groupes musulmans en matinée, lundi. Le maire de Québec et le premier ministre Couillard doivent aussi rencontrer des personnalités musulmanes, notamment pour discuter des moyens à prendre pour aider les familles touchées. La sécurité aux abords des lieux de culte a également été augmentée partout au Québec, a annoncé Philippe Couillard.

One response to “Le Québec en état de choc: attentat terroriste dans une mosquée de Québec”

  1. Hosting says:

    Alors qu’un homme soupconne d’etre le tireur a ete arrete, des hommages ont ete deposes sur les lieux de l’attentat, lundi 30 janvier.

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *