France
AUDIOS & VIDÉOS,
28/06/2020 06:15

Les géants du cacao optent pour le développement durable

Pressée par la Côte d’Ivoire, le Ghana et les consommateurs, la filière cacao investit dans la traçabilité des fèves et la lutte contre la déforestation.

Quelque 122 000 plantations en Côte d’Ivoire et 31 800 au Ghana cartographiées par Cargill pour assurer la traçabilité des fèves. Distribution de plus de 1,7 million de plants de cacaoyers dans les deux pays par Olam. Formation de 280 000 cultivateurs organisée par Barry Callebaut et développement de 15 000 hectares de culture en agroforesterie soutenu par Ferrero. Ces dernières semaines, les leaders mondiaux de l’or brun ont multiplié les annonces pour témoigner des progrès enregistrés dans la bataille pour rendre la filière du chocolat plus durable.

Le sujet, crucial pour la Côte d’Ivoire et le Ghana qui assurent plus de 60 % de l’approvisionnement mondial de cacao, l’est aussi pour les négociants, transformateurs et chocolatiers, sommés par les consommateurs de proposer des tablettes et confiseries plus responsables. Reste que la mesure de l’impact réel des actions est complexe, tant le secteur est éclaté et les enjeux économiques, sociaux et environnementaux nombreux, de la certification des fèves aux revenus des planteurs en passant par la lutte contre la déforestation et la question du travail des enfants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *