Les temps forts du procès Khalifa Sall

BHFGF

Le reporté le 14 décembre dernier, le procès Khalifa Sall s’est ouvert ce mercredi en audience spéciale au Palais de justice Lat Dior. Seneweb vous fait vivre les temps forts de ce procès très attendu.

Affaire Khalifa Sall : Les avocats du maire de Dakar réclament le renvoi du procès

Les conseils du maire de Dakar ne veulent pas que le procès se tienne aujourd’hui.  Devant le tribunal  correctionnel où  Khalifa Sall et Cie attendent d’être jugés, ce mercredi 3 janvier 2018, ils ont tous plaidé pour le renvoi de l’audience afin de leur permettre de mieux préparer leur plaidoirie.

“Le dossier ne nous semble pas prêt à être jugé”, a déclaré Me François Sarr porte-parole des avocats de la défense. Il argumente : “Les avocats commis pour assurer la défense des mis en cause ne sont pas prêts. Des avocats n’ont pas reçu leur convocation. L’affaire n’est pas en état. Un certain nombre de témoins visés au nombre de 70 témoins. Beaucoup d’autres personnes ont souhaité être entendu en qualité de témoins”.

Me Sarr a formulé une demande de renvoi pour 2 mois.

“Les témoins à charge sont cités et convoqués. Nous demandons que, ceux à décharges soient convoqués dans les mêmes conditions”, a déclaré l’avocat. Qui déplore l’absence de communication sur le dossier aux deux parties.

Me François Sarr relève que la loi prévoit qu’une affaire qui est en état peut être renvoyée jusqu’à 3 fois. “Nous pensons que cette affaire doit être renvoyée à une date qui permet de faire comparaitre ces témoins. Certains avocats sont à l’étranger et n’ont pas pu faire le déplacement. Il serait bon que ces avocats puissent venir lorsqu’une date sera retenue. Nous pensons que l’affaire doit être renvoyée d’office pour régularisation, le temps que l’affaire soit mise en état”.

 

Procès Khalifa Sall : Le maire de Dakar arrive dans la salle d’audience sous les vivats de ses soutiens

C’est à 8 heures 51 minutes que Khalifa Sall a fait son apparition dans la salle d’audience aménagée pour son procès, qui s’ouvre ce mercredi. La pièce est remplie à moitié. Le maire de Dakar a été accueilli par les applaudissements de ses camarades et soutiens. Il a levé les mains pour les saluer.

Sourire aux lèvres, il s’est dirigé vers les sièges réservés aux mis en cause, face aux juges. Il est suivi par quatre autres prévenus. C’est le moment choisi par ses partisans pour scander des “Khalifa président”.

Visiblement débordées, les forces de l’ordre observaient la foule déchaînée se livrer à des cris d’hystérie en prenant des photos avec leurs smartphones, ce qui est interdit dans une salle d’audience. Certains militants, remplis d’émotion, ont fondu en larmes. C’est au milieu de ce tohu-bohu qu’arrivent les juges pour l’ouverture du procès. Il faisait 9 heures 4 minutes. La salle retombe dans le silence.

Mais ce ne fut que pour une courte durée puisque dès que l’ordre de déplacés les prévenus de leurs sièges a été donné, les cris ont repris. Des chansons accompagnées d’applaudissements fusent pour ne retomber qu’à l’ouverture de l’audience à 9 heures 10 minutes.

Auteur: Seneweb news – Seneweb.com

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *