France
AUDIOS & VIDÉOS,
31/05/2020 09:50

Boun Dionne et le Conseil des ministres

Depuis la suppression du poste de Premier ministre au lendemain de la réélection du président Macky Sall, l’ancien Pm, Mahamed Boun Abdallah Dionne nouveau secrétaire général de la présidence, siège au Conseil des ministres. Selon l’ancien ministre du Budget sous Wade, Mamadou Abdoulaye Sow, il s’agit là d’une violation de la tradition administrative. Invité de l’émission Objection de ce dimanche sur Sud Fm, il rappelle que dans le nouvel attelage gouvernemental, Boun Dionne n’est pas ministre et ne devrait pas conséquent siéger au Conseil des ministres. 

« A l’heure actuelle, dans les institutions de la République, le ministre d’Etat secrétaire général de la présidence, Mahamed Boun Abdoulaye Dionne n’est pas membre du gouvernement. Dans la tradition administrative, il ne doit pas siéger au conseil des ministres », déclare-t-il. A moins que, rembobine Sow, « le président de la République l’invite à venir siéger ». Mais ce qu’il a constaté et qu’il déplore, c’est « qu’on lui donne même la possibilité d’exposer au Conseil des ministres ».

Ce qui est encore plus ‘’bizarre’’ d’après lui,  c’est « qu’il  y a des décrets où c’est lui-même qui fait le rapport de présentation. Dans certains textes, dans l’ordre protocolaire, on le cite avant les ministres. Par exemple dans le décret qui organise la Force Covid-19, on cite le ministre d’Etat secrétaire général du gouvernement avant le ministre des Finances ». Or, signale l’inspecteur principal du trésor, « dans la tradition administrative cela ne doit pas exister. N’étant pas membre du gouvernement, cela c’est un problème ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *