Meurtre de Bigué Ndao au Canada: les vrais faits après les mensonges des sites web Sénégalais frivoles de potins

Bigué

Sur les réseaux sociaux et sur les  sites web à potins comme Seneweb, on raconte du n’importe quoi sur le meurtre de la dame Bigué Ndao par son époux un certain Bamba Mbaye.  D’abord, les journaux à potins du Sénégal explique le drame par un divorce qui n’a jamais eu lieu. En effet, le couple n’a jamais divorcé; jusqu’au jour du mariage, ils étaient unis par les liens du mariage.

Les problème du sieur Bamba ont commencé le jour où il a décidé de retourner vivre au Sénégal. Dans sa logique, il voulait être son propre patron en plus de se rapprocher de ses propres parents. Il voyait beaucoup d’avantages à retourner au Sénégal. Il a exposé son projet à son épouse. Cette dernière eut une toute autre vision. Pour elle, le Canada lui offrait plus de sécurité et de tranquillité.

Malgré cette divergence de vue, le mari décida tout de même de rentrer au Sénégal et de créer son propre entreprise  d’inspection en metallurgie dénommée SENCAN INSPECTION SARL ,située à l’entrée de Rufisque à coté du Daral. La vision de Bamba se révéla concluante, son entreprise commença à prospérer. Il mit à contribution sa belle famille pour convaincre la dame Bigué Ndao à revenir au Sénégal. Bigué a accepté de renter au Sénégal, plus pour faire prévaloir son point de vue auprès de sa mère que pour y rester; elle n’avait en aucune façon l’intention ni d’intérêt à demeurer au Sénégal.

Sur les conseils de proches, Bamba décida de prendre une seconde épouse. On lui avait laissé croire que c’était la meilleure façon de contraindre sa femme à rester, si elle veut sauver son ménage. Malheureusement, cela contribua tout simplement à envenimer les choses. Bigué, malgré sa colère et sa déception, fit semblant de se résigner. Elle avait son propre passeport Canadian avec elle, mais le mari avait confisqué les deux passeports des enfants. Bamba lui dit tu peux retourner au Canada, si tu veux, mais ce sera sans les enfants. Et si tu pars, tu ne le reverras jamais plus.

Repérant la cachette des passeports des enfants Bigué avec la complicité de sa propre mère organisa son voyage retour. Elle vola les dits passeports et financièrement aidée par sa maman, elle reprit l’avion. En découvrant le départ de son épouse et de ses deux enfants au Canada, Bamba entra dans une colère folle. Il voulut partir le lendemain à leur poursuite. Ce qu’il ne fit pas, tout de suite, à cause des gens qui ont cherché à le tempérer vu son état. On lui conseilla d’enclencher une procédure judiciaire. Il n’était pas question pour lui de vivre sans ses enfants.  Il introduisit une plainte auprès du procureur, il comprit vite que cette plainte, pouvait prendre des mois voire des années pour aboutir. Il décida finalement de se rendre au Canada pour raisonner une dernière fois son épouse et récupérer au moins ses enfants.

En atterrissant au Canada, non sans difficulté, il parvient à entrer en contact avec son épouse plusieurs fois. La dame resta inflexible. Aucune solution n’était possible pour elle, si ce n’est la séparation. Et Bamba ne l’entendait pas de cette oreille. Il pensa même saisir la justice canadienne, mais il n’avait aucune chance de ce coté-là, le droit canadien étant du côté de l’épouse. Bamba savait pertinemment que les carottes étaient cuites pour lui, en sol Canadien. Son épouse avait tous les droits; il ne pouvait ni la frapper, ni même l’insulter. Et la dame avait même menacé, semble-t-il, de faire appel à la justice pour cesser toute communication. Bamba sachant ce qui allait s’en suivre., donna un dernier rendez-vous à Bigué, lui faisant croire qu’il allait accepter que ce soit fini entre eux, mais il tenait absolument à mettre au clair certains détails dans l’intérêt de tout le monde. Rassurée, Bigué accepta de rencontrer son mari  pour une seule et dernière fois.

Le couple s’est alors  donné rendez-vous dans l’appartement de la femme à Edmonton, Bamba est venu d’Alberta où il avait son pied à terre pour rencontrer son épouse. Le rendez-vous a eu lieu en plein jour, au moment où les enfants étaient à l’école. En effet, Bamba avait choisi son moment pour s’expliquer avec son épouse…

Qu’est ce qui s’est passé dans la chambre? Qu’est-ce qu’ils se sont dits? Personne ne le sait. Il n’y avait pas de témoins Ce sont des cris de douleur et de terreur qui ont alerté une voisine de la dame qui a appelé la police. Quand la police est arrivée, Bigué Ndao gisait dans un marre de sang. Elle était déjà morte.

Cette version de lifixew qui est au Canada est la seule véridique, tout le reste est tissu de mensonges. Soyez prudent. C’est une seule et même famille qui est en deuil, les mamans du couple sont des sœurs de même père et de même mère. Elles voulaient que l’argent des enfants restent dans la famille.

Abdou Faye

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *