France
AUDIOS & VIDÉOS,
06/06/2020 03:43

Mort de George Floyd : la charge inédite des généraux américains contre Donald Trump

Donald Trump insiste sur le besoin d’ordre depuis le début du mouvement né après la mort de George Floyd, mais des généraux de l’armée l’ont critiqué. Sa stratégie du clivage permanent a peut-être montré, cette fois-ci, ses limites, en l’isolant davantage.

La tribune de l’ancien secrétaire à la Défense de Donald Trump, Jim Mattis, qui accusait le président américain de diviser le pays avec sa gestion des manifestations, n’en finit plus de faire des vagues. Jeudi 4 juin, la sénatrice républicaine de l’Alaska, Lisa Murkowski, a ainsi révélé avoir “du mal” à se décider à voter pour Donald Trump en novembre, estimant que le réquisitoire corrosif contre le président américain publié par l’ancien patron du Pentagone était “vrai” et “nécessaire”.

“Donald Trump ne s’attendait pas à ce que Jim Mattis, qui a toujours été dans son devoir de réserve, se positionne aussi clairement”, affirme le spécialiste des États-Unis Jean-Éric Branaa, enseignant-chercheur à l’université Panthéon-Assas, contacté par France 24. “Et alors que Trump veut apparaître comme une figure d’autorité, ce général très respecté est venu sanctionner sa stratégie.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *