N’EN DÉPLAISE À SES DÉTRACTEURS L’UVS IRA DE L’AVANT

N’en déplaise à ses détracteurs l’UVS ira de l’avant

Depuis la mise en place de l’UVS à ce jour, l’institution a essuyé beaucoup de critiques et de toutes sortes. Il est vrai que toutes les critiques ne sont pas sans fondements, surtout des critiques qu’on pourrait attribuer à l’ère du passé.  De 2013 à ce jour, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts; des hommes et des femmes qu’on pourrait qualifier de pionniers sont partis; d’autres ont pris le train en marche et l’UVS avance dans la bonne direction.

Sous la houlette de son coordonnateur, Moussa Lo, un homme qu’on ne présente plus et dont la rigueur et la probité sont en train de devenir une légende dans le landerneau universitaire, l’UVS a mis en place une nouvelle équipe qui est en train de se démener dans tous les sens pour rehausser la qualité et la crédibilité de l’institution. L’UVS a étendu son recrutement jusque dans la diaspora pour se renforcer. D’ailleurs, on peut donner en exemple le cas du professeur Mamadou Vieux Sané, n’en déplaise au concerné du fait qu’il soit cité, un éminent spécialiste de la GAR, enseignant à l’Uqam, qui a préféré, au nom du patriotisme, laissé son poste à Montréal pour répondre à l’UVS.  Il amène avec lui à l’UVS une expertise internationale solide, grâce à ses multiples formations au Canada et ses expériences professionnelles aussi bien dans la fonction publique québécoise qu’à l’Université de Montréal où il enseignait au département des sciences de l’éducation.

Point ne sera besoin ici de revenir sur la pertinence de la création de l’UVS, c’est d’une évidence absolue! Demandez-vous, sans l’UVS, où seraient actuellement ses dizaines de milliers d’étudiants? Ne pensez surtout pas qu’il serait possible de les loger dans nos universités actuelles qui débordent dans tous les sens entrainant parfois des conséquences et des violences indescriptibles entre forces de l’ordre et étudiants.  Maintenant il est possible de discuter de choix, d’orientation ou même de critiquer les gens en place. Mais la politique d’ôte-toi de là que je m’y mette doit cesser dans ce pays, si nous voulons vraiment que le Sénégal avance dans le bon sens.

Pour l’intérêt général de notre pays, il est temps d’être solidaires collectivement et d’essayer ensemble de trouver des solutions face aux problèmes auxquels sont confrontés nos institutions. En effet, si le quart des efforts que déploient certains individus à décrier l’UVS était employé en quête de solutions pour aider l’UVS à réussir sa mission, alors cette institution serait très en avance dans son plan d’émergence.

Au Sénégal, beaucoup d’intellectuels férus de critique oublient souvent que construire un pays devrait être l’affaire de tous. L’UVS n’est la propriété de personne; elle n’appartient pas à l’équipe dirigeante actuelle, ni au ministre de l’enseignement supérieur encore moins au président de la République, son excellent Macky Sall. C’est un bijou cent pour cent sénégalais, peu importe les gens en selle pour son pilotage. Certains lanceurs de pierres qui semblent n’avoir que l’UVS sur leur point de mire se trompent royalement de cibles. Nous les appelons à la raison gardée et à l’esprit constructif. Beaucoup de millions ont été investis dans ce projet qui a pour vocation, entre autres, de désengorger les universités sénégalaises. L’État Sénégalais ne peut s’offrir le luxe de laisser cet investissement nul et non avenu.

L’UVS est sur la voie de l’émergence. L’équipe dirigeante actuelle travaille sans tambour ni trompette. Elle n’a pas même pas le temps de répondre aux critiques. C’est pourquoi des gens avertis, comme nous, prennent la plume non pas pour parler à leur nom propre, mais pour livrer notre part de vérité, en fonction des informations dont nous détenons.

Aujourd’hui, au train où vont les choses, s’il est encore vrai que seul le travail est gage de succès, les résultats ne sauront tarder à l’UVS, au vu des efforts colossaux qu’investissent nuit et jour les gens ayant en charge la mission de faire émerger cette université et d’en faire l’une des meilleurs au Sénégal.

Auteur : Bibo

yoro88@yahoo.ca

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *