Nouveau rebondissement dans l’affaire Alioune Petit Mbaye

DGZDRF

L’ancien promoteur de lutte Alioune Petit Mbaye est poursuivi pour affaire d’escroquerie par la Société nationale de téléphonie (Sonatel) et la Compagnie Bancaire d’Afrique de l’Ouest (CBAO). L’affaire a été enrôlée le 27 février dernier mais a dû être renvoyée car les partie civiles n’avaient pas été citées.

Par contre, l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2007 sera jugé par défaut. En fuite depuis près de 10 ans, il partage sa vie entre les Etats-Unis et la France. Les faits pour lesquels il est poursuivi, remontent à 2007, après le combat opposant Bombardier à Mohammed Ndao Tyson. Le promoteur avait bénéficié de la SONATEL d’un fonds de sponsoring, avec attestation qu’il devait présenter à la Caisse nationale de sécurité agricole (Cnca) pour entrer en possession de ses sous.

Après avoir encaissé l’argent, Alioune Petit Mbaye avait établi de fausses attestations au nom de la SONATEL, qu’il a présentées à la CNRA pour un prêt d’un montant de 40 millions F Cfa. Ce qui lui avait valu cette première condamnation à deux ans ferme.

Source: EnQuête

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *