Parrainage, Justice, aéroport de Yoff : Les éclairages de Maïmouna Ndoye Seck

Message du 4-Avril, parrainage, verdict du procès de Khalifa Sall…, la ministre des Transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck, a survolé l’actualité sur le plateau de Dakaractu. Elle avait en face d’elle, Aïda Mbodj du Pds. Extraits.

Message du 4-Avril
Aïda Mbodji :
 “Le chef de l’État n’a fait que répéter le discours que le Premier ministre a dit et redit à l’Assemblée nationale.”

Emploi
Maïmouna Ndoye Seck : “Des 500 000 emplois promis, de 2012 à 2016, on a dépassé les 330 000 emplois formels. En 2017 et en 2018, nous aurons créé suffisamment d’emplois pour atteindre les 500 000 emplois au terme du septennat.”

Parrainage
Maïmouna Ndoye Seck :
 “Si nous voulons instituer le parrainage, c’est pour qu’il y ait une certaine équité entre tous les Sénégalais. Le Président avait consulté les Sénégalais sur la question et ils ont voté à 65%. C’est pour cela que le parrainage a été institué”.
Aïda Mbodji : “Il (Macky Sall) veut instituer le parrainage pour choisir les candidats qui pourront l’affronter à la présidentielle et recaler  ceux qu’il ne compte pas affronte.”

Aéroport de Yoff
Maïmouna Ndoye Seck :
 “Le projet de cité d’affaires nous l’avons trouvé ici. Une étude avait été faite par la Caisse des dépôts et consignations du Sénégal et la Caisse des dépôts du Maroc. Elles ont remis l’étude au président de la République. Mais le chef de l’État a pris un décret pour dire que l’aéroport a été transformée en aéroport militaire.”

Rapts d’enfants
Maïmouna Ndoye Seck :
 “Nous compatissons avec les familles qui ont perdu leurs membres. Nous mamans, nous savons ce que représente un enfant pour ses parents.  Ce sont 3 cas qui ont été vérifiés. Nous ne minimisons pas. Les mesures prises par l’État sont très claires.”

Affaire Khalifa Sall
Maïmouna Ndoye Seck : 
“Si vous estimez que vous êtes en train de faire quelque chose de clair et de transparent et que vous estimez que vous utilisez des fonds politiques, pourquoi donc aller chercher de fausses factures pour  les mettre sur la table? Khalifa Sall est mon grand frère, nous sommes tous de Dakar. Nous ne lui souhaitons pas cela.”
Aïda Mbodji : “Le président de la République doit s’arrêter. Parce qu’enfermer Barthélémy Dias et Khalifa Sall ne lui rapporterait rien.”
Maïmouna Ndoye Seck : “Le président de la République est une institution, il doit être respecté de même qu’un juge”. “Ceux qui piétinent la loi, doivent répondre devant la loi. Que tu sois politicien ou autre. Ce que Barthélémy a dit, si un autre citoyen l’avait dit, la loi s’abattrait sur lui. Donc pourquoi il ne devrait pas répondre de ses actes.”

 

Auteur: Youssouf SANÉ – Seneweb.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *