France
CANADA,
31/05/2020 10:40

Pr Seydi dit ses vérités aux patients de Guéréo

es patients atteints de Covid-19, mais asymptomatiques, sont logés au centre de Guéréo. Estimant qu’ils ne sont plus malades, ils veulent rentrer. Et ont profité du passage du ministre de la Santé, ce samedi, pour le lui dire. Le Pr Moussa Seydi leur a répondu. Voici ses propos:
«Il y a une durée médiane de guérison. Mais, certains guériront plus vite. D’autres moins vite. Pour les malades que nous avons à Dakar, par exemple, l’un d’entre eux est guéri en 5 jours. Un autre a mis 40 jours pour guérir (…). Donc, certains guériront vite, d’autres moins vite. Il vous faudra comprendre cela. Quand on vous dit »dans dix jours vous sortez», cela ne veut pas dire que c’est dix jours pour vous tous (…). Par exemple, il y a un patient qui a contracté la maladie, qui a contaminé son père. Il est guéri, mais son père est décédé. Vous entendez des cas de décès de personnes qui ont 60 ans, 58 ans etc. Qui veut que son père, qui a 50 ans ou 70 ans, meure ? Personne ne souhaite cela.
Notre façon de vivre, ici au Sénégal, et les conditions de vie en Europe sont différentes. En Europe, même le nouveau-né a sa propre chambre. Nous, ici, une chambre peut contenir jusqu’à cinq personnes. Et, quand vous êtes malade, les gens viennent vous rendre visite. C’est pourquoi on s’est dit que tant que c’est possible, il faut sortir les patients de leurs familles pour protéger les autres.
Parmi vous (les patients), si certains ont encore le virus, sa virulence est moindre. Parce que la maladie n’est pas virulente chez les jeunes qui n’ont pas de comorbidités. Ce sont les personnes âgées et ceux qui ont d’autres maladies comme l’asthme etc. qui en pâtissent le plus. C’est donc pour protéger ceux-là qui ont des comorbidités et les personnes âgées que nous faisons cela.
Vous pensez que l’Etat peut dépenser beaucoup d’argent, paralyser l’économie, sur des broutilles ? C’est impossible. Ce que vous vivez, c’est normal que cela vous fasse mal. Parce que, rester enfermé une seule journée c’est déjà difficile. Dix jours, ça l’est encore plus.»

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *