France
AUDIOS & VIDÉOS,
27/02/2021 02:18

PROJET 100 000 LOGEMENTS : LA GRANDE PRÉOCCUPATION DU FINANCEMENT

Le chef de l’État, Macky Sall, a présidé, hier vendredi, au Palais, une réunion présidentielle, sur le financement du projet 100 mille logements. Il était aussi question des dispositions, dans le cadre de la mise en place de financement, pour permettre aux Sénégalais à revenus modestes ou irréguliers d’accéder à des logements à 12 millions F CFA. À l’occasion, Macky Sall s’est félicité de la disponibilité prochaine de mille logements, à Fatick, Bambilor et Kaolack. Sur la lancinante question du financement, Macky Sall a, entre autres, instruit les ministres concernés dont le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Sow, d’opérationnaliser le mécanisme de la location-vente en rapport avec l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES), de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et de la Caisse de sécurité sociale (CSS). D’autres institutions bancaire et organismes financiers se sont également engagés.

La volonté du président de la République de faciliter l’accès aux au plus grand nombre des sénégalais d’ici et de la diaspora reste ferme. A cet effet, il a voulu mettre en place le Programme Zéro Bidonvilles (PROZEBID) dont l’un des adjuvants, le Projet 100 000 logements, vise à accélérer sensiblement la production de logements pour répondre à une demande prégnante de toutes les couches de la population sénégalaise.

« Nous avons voulu marquer un tournant décisif de la politique de l’habitat social par une contribution directe de l’État à travers la gratuité du foncier et la prise en charge des voiries et réseaux divers. Des efforts conséquents de l’État qui permettent d’offrir à nos concitoyens à revenus modestes ou irréguliers des logements à 12 millions FCFA », a déclaré Macky Sall qui a présidé, ce vendredi, la réunion présidentielle sur le financement du projet 100 000 logements.

NÉGOCIATIONS EN COURS AVEC 18 PROMOTEURS IMMOBILIERS

Le président Sall ajoute que l’Etat est allé plus loin avec la mise en place d’un dispositif de garantie des prêts accordés aux demandeurs à revenus faibles et irréguliers et l’exonération totale du matériel importé pour le second œuvre, en faveur des promoteurs-constructeurs. « Au-delà de la sauvegarde de l’équité territoriale avec le développement de programmes d’habitat social dans toutes les régions du Sénégal, le projet 100 000 logements constitue un levier de croissance économique et de compétitivité à long terme grâce au fort potentiel de création d’emplois directs et indirects, et au poids du secteur du bâtiment et des travaux publics dans la formation du Produit intérieur brut ». Il dit noter avec satisfaction les trois conventions signées et les négociations en cours avec 18 autres promoteurs pour l’effectivité du projet dans sa phase d’urgence.

Le chef de l’Etat s’est félicité de la disponibilité prochaine des 1 000 logements sur Bambilor, Fatick et Kaolack. Mais malgré tous ces efforts, le chef de l’Etat relève, pour le déplorer que « la question du financement du projet 100 000 logements reste une préoccupation lancinante qui interpelle tous les acteurs (État, Promoteurs publics et privés, institutions bancaires et organismes financiers, la Caisse des Dépôts et Consignations, le FONGIP, le FONSIS…etc ».https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1365439688560029703&lang=en&origin=https%3A%2F%2Femedia.sn%2FPROJET-100-000-LOGEMENTS-LA-GRANDE-PREOCCUPATION-DU-FINANCEMENT.html&theme=light&widgetsVersion=889aa01%3A1612811843556&width=550px

SEM @Macky_Sall a présidé ce jour une réunion sur le financement du #logement un tournant décisif dans la politique de l’#habitat #social

Des jalons importants ont été posés pour la réalisation du projet #100000LogementSn en présence de toutes les parties prenantes #PSE2 #Kebetu pic.twitter.com/2Ollw5Y0q2

— Victorine Ndeye (@victorine_ndeye) February 26, 2021

Pour sa part, Abdoulaye Saydou Sow, le Ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique a indiqué que ce projet induit un nouveau paradigme dans ce secteur au grand bénéfice de nos populations. « Aujourd’hui, nous entrons dans la phase de réalisation effective du projet avec des conventions signées et des promoteurs à pied d’œuvre sur le terrain pour livrer dans les prochains mois les premiers logements.

Nous avons cependant besoin de catalyseurs d’action à même de permettre au projet d’atteindre sa vitesse de croisière : La question du financement de ces 100 000 logements figure en toute première ligne de ces catalyseurs », a expliqué le ministre. Avant d’ajouter : « D’autres pistes incitatives aussi bien fiscales telles que les régimes dérogatoires et autres agréments aux investissements que non-fiscales telles que des dispositions spécifiques à la location-vente vous seront soumises en complément aux interventions du FHS et de la SAFRU pour aller plus vite et plus loin encore dans notre volonté d’accompagner votre ambition ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *