30 MORTS ET 105 BLESSES

rgtrt
A environ 48h de la 123e édition du Grand Magal de Touba, prévu ce mercredi 8 novembre 2017, 135 victimes ont été dénombrés dans différents accidents de la circulation à la date d’hier dont 30 corps sans vie. L’accident de la route la plus meurtrière a été enregistré hier, lundi matin, à hauteur Òde Sagatta-Gueth, dans le département de Kébémer. Une collusion entre un minicar en partance pour Touba et bus en provenance de la cité religieuse a fait 36 victimes dont 25 morts, déplore la Brigade nationale des Sapeurs pompiers qui a déjà effectué 30 interventions.
«Les secours de la Brigade nationale des Sapeur pompiers ont été alertés ce jour (hier, ndlr), lundi 6 novembre 2017 à 6h54mns, d’un accident mortel, et à plusieurs victimes, de la circulation. Sur les lieux à 7h12mns, il s’agissait effectivement d’un minicar en partance pour Touba qui a tenté de dépasser un bus en panne et en stationnement, sous un climat à visibilité limité, entrainant une collusion entre ce minicar et un bus en provenance de Touba. L’accident a occasionné 36 victimes dont 25 corps sans vie.» C’est le lieutenant Yatma Dieye, chef du Bureau des relations et informations publiques de la Brigade nationale des Sapeurs pompiers qui fait ainsi le point sur l’accident de la circulation enregistré à hauteur de Sagatta-Gueth, dans le département de Kébémer hier, lundi 6 novembre 2017. Selon lieutenant Yatma Dieye, «toutes les victimes ont été prises en charge par 6 ambulances et transportées au niveau de l’hôpital de Louga.»
Au-delà de cet accident, les routes menant à Touba ont fait au total 135 victimes dont 30 pèlerins tués. «Depuis le début de la couverture sécuritaire et médicale du Magal par le détachement de la Brigade nationale des Sapeurs pompiers, sous les ordres du colonel Mamadou Ndoye, la Brigade nationale des Sapeurs pompiers a déjà effectué 30 interventions relatives à des sorties pour accident de la circulation, occasionnant 135 victimes dont 30 corps sans vie pour le moment.», informe le chef du Bureau des relations et informations publiques de la Brigade nationale des Sapeurs pompiers.

Ces accidents remettent au goût du jour la problématique de l’indiscipline et du non respect du Code de la route. «Actuellement, il est intéressant de noter qu’à 95%, ces accidents relèvent du facteur humain, le manque de respect du Code de la route, les sorties non réglementaires, les vitesses excessives, etc.», explique le lieutenant Yatma Dieye. Aussi est-il  revenu sur le dispositif mis en place pour la couverture de l’événement religieux. «A l’occasion de la 123e édition du Grand Magal de Touba, la Brigade nationale des Sapeurs pompiers a déployé 420 personnels dont 20 officiers et 122 sous officiers, également 80 moyens roulant dont 25 ambulances et 13 engins d’incendie et autres vecteurs. Nous avons juste enregistré une sortie pour incendie.», précise-t-il.

ACCIDENT DE LA CIRCULATION SUR L’AXE KEBEMER-SAGATTA : Abdoulaye D. Diallo présente ses condoléances au peuple Sénégalais

Suite à l’accident survenu sur l’axe Kébémer-Sagatta, à hauteur du village de Ndiengue Diaw, le ministère en charge des Transports routiers présente ses condoléances aux familles des victimes, à la communauté Mouride, particulièrement au Khalife général Serigne Sidy Mokhtar Mbacké et à tout le peuple Sénégalais. Selon un communiqué, le ministère d’Abdoulaye Daouda Diallo souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Toutefois, le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement invite tous les usagers de la route à «éviter toute surcharge de personnes et de bagages,   respecter la signalisation routière, éviter l’excès de vitesse sur la route, éviter les dépassements dangereux, ne pas utiliser le téléphone au volant, attacher la ceinture de sécurité, vérifier les organes et accessoires de leur véhicule avant tout déplacement. Enfin, le ministère demande  aux forces de sécurité une plus grande vigilance dans le contrôle routier.»

Un  bus immatriculé LG 7420 B en provenance de Touba, avec à son bord le chauffeur et son apprenti, est rentré en collision avec un minicar immatriculé LG 2461 B en provenance de Richard-Toll, à destination de Touba. Le choc frontal entre les deux véhicules a eu lieu après que le minicar a tenté de contourner un bus en panne, stationné sur la chaussée. L’accident a occasionné  25 morts dont 23 dans le minicar.

08 parmi les corps acheminés à la morgue de l’hôpital régional de Louga, ont été identifiés. Le gouverneur de la région de Louga a lancé un appel au public pour l’identification des corps sans vie. Il a immédiatement mis sur pieds une cellule de crise afin accueillir les parents des victimes, rappelle la source.

par Aminata CISSE, Fatou NDIAYE et Adama NDIAYE (Envoyés spéciaux à Touba)

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *