KAOLACK : Plongée dans le noir depuis 1 an pour une facture de 186 mille F CFA, l’école El Hadj Seyni Mbodj retrouve la lumière

sdgr

L’éducation, une compétence transférée aux municipalités est traitée en parent pauvre à Kaolack. L’école élémentaire El Hadj Seyni Mbodj de Thioffack (périphérie Nord de la commune) en est une illustration parfaite. Privée d’électricité depuis plus d’une année pour une facture de 186 mille francs CFA, non payée par la municipalité de Kaolack, l’établissement qui compte 802 élèves, a retrouvé la lumière hier, grâce à l’appui d’une bonne volonté, petit fils du parrain de l’école et président du mouvement “Convention Citoyenne pour le Développement de Kaolack”, Moustapha Mbodj.
« L’année passée, des agents de la SENELEC sont venus à l’école pour couper l’électricité, parce que la mairie n’avait pas respecté ses engagements et face au cumul d’arriérés, ils n’avaient plus le choix », nous informe Sokhna Rokhaya Niass, la directrice de l’établissement.
Après s’être rendue à l’agence régionale de la Société nationale d’électricité pour avoir plus de précisions, elle va préciser : ” Il s’est avéré que le maire et ses services n’avaient pas payé les factures de notre école. Alors, Comme on ne pouvait pas voir Mme Mariama Sarr, c’est son chef de cabinet, Diégane Ly , qui avait reçu la correspondance. Elle nous avait averti que la mairie ne peut que nous accorder une subvention, comme on n’avait pas le choix, on avait accepté. Mais depuis lors, on n’a rien reçu. Avec un taux de plus de 50% de réussite enregistré lors des examens du CFEE, l’école élémentaire El Hadj Seyni Mbodj est l’une des écoles les plus performantes de la commune de Kaolack. C’est pourquoi, une bonne volonté s’est levée un bon jour pour venir à bout de l’obscurité.”

” Tout cela n’est plus qu’un mauvais souvenir, on a payé les arriérés et mieux, on va installer un compteur numérique qui sera alimenté chaque mois. En tant qu’ acteur de développement du terroir, notre rôle est d’accompagner l’éducation qui est vitale pour l’émergence de tout pays, ” déclare Moustapha Mbodj…

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *