RETOUR SUR LE DRAME DE FASS BARIGO – Le toit en paille a cédé… Deux jumelles ont péri… Fallou et Diarra sauvés par papa…Les quatre enfants inhumés à Diourbel’

Le drame tel que raconté par le père éploré est terrible. Tout est parti, selon lui, d’une bougie allumée pour éclairer la case des tout. Celle-ci s’étant dilatée a atteint le caoutchouc du seau qui la contenait avant de toucher la paille. C’est ainsi que le feu a été déclenché. La case a brûlé. Les enfants dormaient à poings fermés. Un sommeil devenu long  car prolongé par la fumée qui a asphyxié les mômes. Tous les mômes sauf le petit Fallou qui a sursauté de son lit pour aller appeler Papa. Dans la case, étaient encore couchés cinq de ses frères et sœurs dont les deux jumelles.

Awa Ndour , Adama Ndour, les jumelles nées en 2017, Serigne Bara Ndour  et Ndèye Ndour ont finalement péri.   Serigne Fallou et Sokhna Diarra ont échappé de justesse à la mort. Ils doivent la vie sauve à leur valeureux père qui a bravé les flammes.  Ce dernier se  retrouvera avec des brûlures dont il sent à peine la douleur.  La douleur d’avoir perdu quatre de ses enfants était plus forte que tout.

Pourtant, quelques minutes avant le tragique accident, ils étaient tous ensemble après la rupture du jeûn sirotant leurs dernières gorgées de jus de bissap. Leur père de raconter que les enfants étaient ensuite partis effectuer leurs prières surérogatoires. C’est après qu’ils sont revenus prendre le dîner et aller se coucher.

Aux dernières nouvelles, les enfants ont été enterrés à Diourbel conformément à la volonté de leur père. Ce dernier de solliciter, en passant, le soutien de l’État du Sénégal.. ” Si l’État peut nous venir en aide, nous sommes preneurs.”

Seynabou Guèye Sall, préfète du département de Guinguinéo, ne manquera pas de dire toute son amertume. ”  Nous espérons qu’il y aura une réaction des autorités centrales ”. Elle était en compagnie de Awa Bocoum, sous-préfet de Mbadakhoune.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *