Sénégal et la BM signent trois accords de financements pour 220 millions $

Le Sénégal et la Banque mondiale ont signé, ce jeudi 30 août 2018, trois accords de financement d’un montant global de 220 millions $ pour la mise en œuvre de trois projets relatifs à l’eau, l’éducation et la résilience des populations.

La signature de ces accords a eu lieu entre le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba et la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, Louise Cord (photo).

Le premier accord destiné au projet eau-assainissement en milieu rural (PAEMIR) bénéficiera d’un prêt de 130 millions $ via l’Association internationale de développement (IDA), l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays pauvres. Ce projet permettra à 1,5 million de personnes en milieu rural d’accéder à l’eau courante et aux installations sanitaires améliorées.

Le deuxième accord de financement, d’un montant de 30 millions $ auxquels vont s’ajouter 4 millions $ que va apporter l’Etat du Sénégal, sera affecté au Projet de relèvement d’urgence et de résilience de Saint-Louis (SERRP). Il vise à réduire la vulnérabilité des populations de la Langue de Barbarie (au Nord du pays) face aux risques côtiers ainsi que le renforcement de la planification de la résilience urbaine à l’échelle de l’agglomération de Saint-Louis.

Le SERRP bénéficiera à environ 55 000 personnes établies dans cette zone côtière. Il contribuera, par ailleurs, à jeter les bases des investissements futurs pour réduire la vulnérabilité aux risques côtiers des 213 000 habitants de la ville de Saint-Louis.

Enfin, le troisième accord de financement, d’un montant de 60 millions $, est destiné au Projet d’amélioration de la qualité et de l’équité de l’éducation (PAQEEB) qui vise à soutenir les efforts du Sénégal en matière d’éducation et à consolider les acquis.

Auteur : Ecofin 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *