Sénégal : le triste symbole du nom des rues de Dakar

dfgyzertyre

Le quartier du Plateau est le premier quartier de Dakar, capitale du Sénégal. Le réalisateur de documentaire Cheikh Mohamed Djimbira nous conduit sur l’avenue Faidherbe pour nous faire part d’une réalité des rues de la ville. “Faidherbe était un gouverneur général de l’Afrique-Occidentale française“, explique-t-il avant de se diriger vers la rue Blanchot. “C’est qui ? Les Sénégalais l’ignorent, mais li est lié à la colonisation. Il y a la rue Fleurus, on ne sait pas ce que cela signifie, c’est une bataille. Le palais, là où dort le président, c’est une construction française, on en a hérité.

Nomenclature du passé

Quand on marche dans la ville de Dakar, c’est comme si l’on revisitait le passé colonial, poursuit-il. Ici, tout vous rappelle la France. Les rues nous rappellent des colonisateurs, les rues nous rappellent des militaires, car le Sénégal a été le fruit d’une conquête. Quand on se promène dans les rues de Dakar en tant que Sénégalais, on ne se pose peut-être pas ces questions, mais je pense qu’aujourd’hui, les Africains et les Sénégalais commencent à se réveiller et à revendiquer une certaine identité. Quand, on se promène dans les rues de la capitale, il n’y a pas de nom de rue de femme, Africaine ou Sénégalaise alors qu’il y a deux rues de femmes occidentales.”

Franceinfo

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire *