France
AUDIOS & VIDÉOS,
13/06/2020 05:35

SPÉCULATION SUR LES TARIFS DES VOLS DE RAPATRIEMENTS : LES PRÉCISIONS D’AIR SENEGAL

Le directeur Commercial et Marketing de la compagnie Air Sénégal, Assane Samb, dément toute idée de spéculation sur leurs billets de transports concernant les vols de rapatriement des Sénégalais. D’ailleurs, dans le cadre de ces vols, a-t-il indiqué, Air Sénégal n’est que prestataire de services. Avec la fermeture des frontières, la société nationale de transport aérien travaille pour le compte du ministère des Affaires étrangères.

Cette précision faite, M. Samb, qui a été contacté par iRadio (90.3 FM), est largement revenu sur les difficultés que vit la compagnie sénégalaise. À l’en croire, Air Sénégal, comme beaucoup d’autres sociétés, est grandement impactée par la crise sanitaire liée au coronavirus. C’est pourquoi, la compagnie arienne ne peut pas se permettre de travailler à perte.

Pourtant, précise M. Samb, depuis le début, la compagnie aérienne a organisé 25 vols de rapatriement. La majeure partie de ces vols s’est déroulée en Europe, principalement en France, Angleterre et l’Italie. Mais, il y a une très grande différence sur l’organisation. C’est cette différence qui pousse les usagers à penser qu’il y a une certaine spéculation, selon ses dires.

« Les vols que nous organisons sur France sont pleins à aller comme au retour. Et là, Air Sénégal n’a pas augmenté un centime de ses prix. Ce sont les prix habituels avant la Covid-19 qui sont en vigueur jusqu’à présent. Par contre, pour les vols d’Italie posent problème. Parce que, l’Etat Italien impose une distanciation. Ce qui fait que pour un avion qui doit contenir 300 passager, nous sommes obligés d’y mettre 150 passagers pour respecter la distanciation d’un mètre. Cela a un impact majeur pour Air Sénégal », a déclaré M. Samb. Pis, sur les deux premiers vols effectués sur Italie, les avions d’Air Sénégal n’ont ramené que 12 personnes, indique-t-il, insinuant “une énorme perte”.

Aux usagers, en provenance ou partance d’Italie, qui disent avoir acheté des billets à plus de 1000 euros (environ 656 000 F CFA), le Directeur commercial et Marketing d’Air Sénégal conseille d’aller se faire rembourser par leurs vendeurs. Parce que, a-t-il déclaré, le prix fixé pour ce trajet est de 1000 euros. « Ces tarifs nous permet juste de couvrir nos coûts d’exploitation estimés, en moyenne, à 160 000 euros », a-t-il informé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *