Il n’y aura pas d’année blanche, encore moins d’année invalide, au Sénégal. L’année scolaire sera sauvée. Les assurances sont données par le directeur de la communication et de la formation du ministère de l’Éducation nationale, Mouhamadou Moustapha Diagne.

Interrogé par Le Soleil, il informe que le comité interministériel a soumis au chef de l’État une nouvelle date pour la réouverture des classes. En clair, d”après Diagne, la problématique de la reprise des cours ne se pose plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *