Le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) place son mandat au « service des économies ». Insensible aux polémiques…

Pour le gouverneur de la BCEAO, c’est la bonne tenue de la monnaie commune aux huit pays de l’Uemoa qui permet à l’Union de traverser les crises et contribue in fine à ses bonnes performances économiques. Pur produit de la banque centrale qu’il intègre en 1975, il est de nouveau en première ligne pour aider les États à surmonter l’impact financier ravageur de l’épidémie de Covid-19 sur les pays.

« La BCEAO a lancé une fenêtre de refinancement à 3 mois « Covid-19 T-Bills » qui permet à chaque pays de l’Uemoa d’émettre un nombre limité de bons du Trésor spéciaux à 3 mois que les banques pourront utiliser en garantie pour obtenir un refinancement à 3 mois de la BCEAO à un taux fixe de 2,5% », décrypte un économiste ouest-africain. Ces bons du Trésor Covid-19 sont émis à un rendement de 3,5% pour tous les pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *