Oumar Samb, l’un des présumés complices de Seydina Fall alias Bougazelli, a été entendu, hier, dans le fond.
Selon Libération, lors de son audition, il a fait des révélations enfonçant l’ex-député dans ses “bagass”.
Samb a confié au juge que Bougazelli avait constamment dans sa voiture des billets noirs qu’il appelait “bagass”.
Oumar Samb a aussi révélé qu’il conseillait à Bougazelli de se faire discret, mais ce dernier lui rétorquait, à chaque fois, qu’il était député.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *