Le tout nouveau président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Idrissa Seck, audite la gestion de son prédécesseur, Aminata Touré.
Selon les informations de L’Observateur, Idy, qui a différé son installation, a dépêché une mission de vérification pour fouiner dans la gestion de Mimi Touré et, par ricochet, avoir un rapport détaillé de l’institution.
D’après Mimi Touré, Idy a fait interdire l’accès des locaux du Cese au Daf et au Drh qui devaient faire le point à ses collaborateurs. Mimi a ainsi fait constater cette interdiction à ses collaborateurs par huissier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *