Le président dur parti FAB, Ameth Khalifa Niass persiste et signe que l’emprisonnement du leader de Pastef est un danger pour le pays. Il demande au président Macky Sall de ne pas écouter Moustapha Niass, ancien directeur de cabinet du président Léopold Sédar Senghor.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *