Après la levée de son immunité parlementaire, Ousmane Sonko sera convoqué, en debut de semaine prochaine, “de gré ou de force”, par le juge du 8e cabinet, en début de semaine prochaine.

Selon Les Échos, «si le leader de Pastef refuse de déférer à la convocation du juge, il sera cueilli». Pis, renseigne la même source, “Sonko risque l’emprisonnement”. En clair, “il sera placé sous mandat de dépôt”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *