Le député et leader du parti Pastef face à la presse sénégalaise a tenu, quelques heures après la sortie de ses avocats, des propos pour donner la conduite à tenir après la levée de son immunité parlementaire. En effet, pour adopter une nouvelle posture, après avoir de larges concertations avec des dignitaires religieux, des personnalités de ce pays et également avec ses avocats, le député Ousmane Sonko a enfin décidé de faire face à la justice. “Nous n’avons pas confiance en la justice, mais nous avons confiance en certains magistrats”, a lancé le patron du parti Pastef.

Ainsi dira-t-il, pour ne pas donner de prétexte au régime en face, Ousmane Sonko considère qu’en faisant autrement que de se rendre à la justice, certaines manifestations regrettables pourraient avoir lieu. “Après ces interventions multiples de certains régulateurs sociaux, du parti, et de plusieurs responsables avec qui j’ai eu à échanger, y compris mon marabout, nous avons décidé d’adopter une nouvelle posture et d’aller répondre au juge du 8e cabinet”.

Toutefois, le Pastéfien estime que la mobilisation et la résistance de tout le parti et des sympathisants reste de rigueur même s’il va, demain, se rendre tranquillement devant le juge du 8ème cabinet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *