Comme nous vous l’avions dit en fin de semaine dernière, le ministre de l’Éducation a reçu le G7 ce lundi pour discuter des modalités de recrutement des 5. 000 enseignants annoncé par le président de la République.

Joint par Dakaractu, le Sg du Saems, membre du G7, à la sortie de la rencontre s’est félicité de la prise en charge de leurs préoccupations par la tutelle. Selon Saourou Sène joint par téléphone, « le ministère va privilégier les détenteurs de diplômes professionnels. »

C’est pourquoi en guise d’informations, Saourou Sène invite « les sortants de la Fastef, du Cneps de Thiès, de Saint-Louis à aller s’informer auprès de leur centre de formation. Et pour ce qui reste du quota, des tests seront organisés pour permettre aux autres Sénégalais de postuler. »

D’ailleurs, note le syndicaliste, « au sortir de cette rencontre, nous avons une idée du déficit d’enseignants. Ils ont mis en place un plan quinquennal de résorption de ces enseignants. Ils sont 35.952 enseignants au total. Le ministère a dit que le quota de cette année sera reconduit l’année prochaine. Ce qui n’aura rien à voir avec les recrutements réguliers pour absorber ce déficit d’enseignants. Chaque année, l’État va augmenter 5.000 enseignants jusqu’en 2025 », informe le Sg du Saems.

Le syndicaliste informe que le G7 en a profité pour rappeler au ministre de l’Éducation la reprise du monitoring qui tient à cœur les syndicalistes d’enseignants…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *