Quatre jours après l’assassinat de son époux, le président haïtien Jovenel Moïse, la Première dame, blessée dans l’attaque du commando, s’est exprimée via son compte Twitter, appelant à poursuivre la “bataille” livrée par son mari dans un pays gangrené par les gangs, et plongé dans une grave crise institutionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *